top of page

Moins c'est mieux

Dernière mise à jour : 18 août 2023



Plus le temps passe et m'éloigne de mon autre Sandia: propriétaire de MurMur Yoga, mère monoparentale de 2 enfants, blonde de Karl, fille de Charles, propriétaire d'une maison de campagne avec poules, chien, plantations et 25 acres de forêt.... et plus il emporte avec lui mes couches d'oignons.

Mes identités de l'époque, bien ancrées, comme étant QUELQU'UN ( la fille de, la femme de, la mère de, l'ami(e) de, etc...) se sont complètement évaporées.

Je n'arrive plus à imaginer le visage de Karl, ressentir la mère que j'étais et les sentiments que je vivais autrefois submergée par ma monoparentalité, la présence essentielle de mon papa dans ma vie ou la fierté que j'avais lorsque je me réveillais le matin dans ma maison.


Tout passe... même les plus beaux souvenirs, les croyances les plus ancrées ou les situations les plus difficiles.


TOUT PASSE....


Et quand le temps fait son travail en connivence avec notre désir de lâcher prise et de ne pas montrer de résistance à conserver quoi que ce soit, que se passe t'il ?


On s'allège.


Je ne possède plus rien, j'emprunte. Je loue, je partage.

Je n'ai plus d'obligation : je peux quitter ou rester à ma guise.

Jedoisilfaut semble trouver que je suis plate et notre codépendance s'atténue.

Je mange quand j'ai faim et bouge quand j'ai envie.

J'ai réglé mon emploi du temps selon mes désirs, que j'ai défini au préalable parce que je ne savais pas qui était Sandia (la femme) et ce qu'elle désirait.

Mes désirs deviennent réalité aussi rapidement que ma créativité s'emballe.

Les besoins de ressourcements de Sandia sont simples : SILENCE, solitude, forêt, perspective, nature et conduire.

Les personnes qui entourent cette Sandia sont sacrées parce qu'elles sont parcimonieusement choisi et importantes à son épanouissement. Elles ont chacune des rôles à jouer dans ce nouveau chapitre.


Et ce chapitre, il raconte quoi ?


Il raconte que moins c'est mieux.


Aussi simple que moins de bouffe = moins de poids à porter, moins d'énergie à dépenser pour digérer, moins de temps à passer à manger, moins de dysfonctions envers la nourriture.

Mais j'ai plein d'autres exemples !


Prêts ? Allons-y !


Moins d'appartenances = plus de libertés de mouvements et de choix

Moins de comparaisons = plus de confiance en soi

Moins de relations = plus de qualité dans les quelques-unes que l'on chérit

Moins d'activités = plus de temps pour soi, pour apprendre à ne rien faire, à s'ennuyer et finalement à apprendre à se respecter SOI.

Moins de stimulants = plus de stabilité

Moins de stress parce que moins d'obligations = moins de maladies

Moins de performance = plus d'écoute de soi, de nos propres limites et besoins

Moins de vitesse = plus de lenteur

Moins de colère = plus de douceur et de tendresse

Moins de gloire = plus d'intimité

Moins de croyances = plus d'émerveillements face au moment présent


Encore ?


Naaaah ! vous avez compris.


Bref, dans ce moins je comprends que mon Essence émane de là.

J'aime ce qui est intime, familier, sécuritaire, douillet, de confiance, enrichissant, ressourçant et surtout, surtout : SIMPLE.

Quand c'est lourd ou trop, c'est tout de suite encombrant et compliqué.

Je ne pourrai plus revenir en arrière et replonger avec délice dans la complexité.

C'est finit.

Je suis ailleurs.


Il parait qu'il faut toujours évoluer vers le haut dans le parcours d'une vie.

Être en continuelle ascension.

Comme une entreprise.


Et bien moi, je vous le dis. Je n'avais pas beaucoup mais avoir encore moins.... c'est tellement mieux ! Ça peut paraitre contraire à la réussite telle que vue par la Société de consommation, mais pensez-y : on vole plus haut quand on est plus léger.


Je suis heureuse d'avoir connu tout ce que j'ai connu, vu, partagé. Heureuse et très privilégiée. Merci à tous les acteurs de ces chapitres.

Mais merci aussi d'avoir quitté mon Histoire de vie pour que je puisse la goûter sans vous, afin de découvrir cet autre MOI.


Je ne veux pas faire de ce blog encore une autre histoire à propos de MOI.

C'est pour vous raconter à travers mon expérience, qu'en une même vie, on peut se transformer en papillon plusieurs fois et que souvent, lorsqu'un coup dur, un Mur monumental, une épreuve qui semble nous achever nous passe sur le corps et nous brise le coeur.... il y a, après l'apprentissage du lâcher prise, l'éveil de l'Autre soi.


Cette phase peut durer des lustres ! Mais c'est pas grave parce que ce n'est pas la destination qui importe mais le plaisir de la vivre tous les jours.


Je souhaite cet éveil à tous.

Je sais que ça vient souvent avec de dures épreuves donc je ne veux pas vous souhaiter de souffrir, mais si vous êtes dans le caca Boudin (comme dirait si joliment ma petite fille chérie).... sachez qu'il y a des mains tendues pour vous montrer le chemin de l'Éveil.

Il faut juste que vous arriviez à le voir.

Et le papillon que vous deviendrez se manifestera à vous dans toute la splendeur !















34 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page